a
Afrikpresse
AccueilBurkina FasoBurkina Faso/Aménagements illicites : l’ONC-AC en gendarme à Pabré

Burkina Faso/Aménagements illicites : l’ONC-AC en gendarme à Pabré

L’Office National du Contrôle des Aménagements et des Constructions (ANC-AC) a procédé à l’assainissement de l’aménagement dans la commune de Pabré le lundi 8 juillet 2024. Cette opération d’arrachage de bornes vise à assainir le secteur de l’aménagement dans le grand Ouaga.

L’occupation illégale des parcelles prend de plus en plus de l’ampleur au Burkina Faso. Afin d’assainir le secteur de l’aménagement dans le grand Ouaga, l’Office national du contrôle des aménagements et des constructions (ONC-AC) a lancé une opération d’arrachage des bornes ce lundi 8 juillet 2024.

Cette opération a commencé dans la commune de Pabré, où des bornes ont été arrachés sous les regard impuissants des victimes.  

Yacouba SIKO, DG de l’ONC-AC

« L’aménagement en question est illicite parce que c’est un terrain que le propriétaire même a acheté et qu’il a morcelé en des parcelles de 100 mètre carré avec des voies de 4 mètre qui sépare les parcelles. Ça c’est en dehors de toutes règles d’aménagements », a indiqué le DG de l’ONC-AC Yacouba SIKO.

Pour lui, ce sont des préjudices financiers pour certaines personnes mais aussi des préjudices moraux pour l’État. Parce que, dit-il, le propriétaire du terrain ne paye pas des taxes et les parcelles ne sont pas reconnues.

En effet, la nouvelle loi en matière d’aménagement interdit la vente des terrains nus. Tout en faisant fi à cette loi, le contrevenant a vendu son espace sans aucun document administratif qui l’autorise.

« Le schéma d’aménagement de grand Ouaga est assez clair. Il y a des dispositions particulières par rapport aux autres dispositions et le propriétaire du terrain doit se conformer à la disposition du schéma grand Ouaga pour aménager », a expliqué M SIKO.

Selon lui, les clients de ce contrevenant ne pourront pas avoir des titres de jouissance de leurs parcelles.

Jean-Baptiste OUEDRAOGO, président de la délégation spéciale de Pabré

Le président de la délégation spéciale de la commune de Pabré Jean-Baptiste OUEDRAOGO a invité les populations à éviter ces formes d’acquisition de parcelle. « Après cet arrachage de bornes, il y aura des sessions de sensibilisation, pour éviter que quelqu’un ne paye des parcelles de ce type dans l’avenir », a informé M. OUEDRAOGO.

Cette opération va se poursuivre dans les communes de Saaba, Koumsilga, et Tanghin Dassouri.

Jeanne Z. LAYA

Afrikpresse.com

Share With: